Notre billet radio du 25 mai: La magie de l'asperge


Après vous avoir parlé la semaine passée d’un fruit utile pour une détox du printemps, je vais vous présenter aujourd’hui une alternative légume, c’est-à-dire l’asperge.

Comme la fraise, l’asperge a une action diurétique mais qui sera nettement plus prononcée. Sa richesse en potassium et son faible taux en sodium en font un atout de choix pour une détox des reins.

De plus, certains composants de l’asperge vont jusqu’à stimuler l’élimination rénale. L’asperge contient en effet un détoxifiant naturel : le glutathion. Cette petite protéine est un puissant antioxydant. Elle protège l'organisme des radicaux libres responsables de lésions dans les cellules qui peuvent devenir cancéreuses.

Le taux de fibres de l’asperge en fait également un bon aliment régulateur du transit. Les Grecs l’utilisaient d’ailleurs déjà pour soigner les diarrhées.

Considéré comme un dépurateur du corps, il est particulièrement recommandé à tous ceux qui ont des surcharges en acidose.

Et en plus de détoxifier l’organisme, l’asperge est une mine de vitamines, de minéraux et d’oligoéléments comme le fer, le calcium, le magnésium, le zinc et le sélénium.

Egalement riche en acide folique, l’asperge aide à prévenir les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux. Cette vitamine contribue également à protéger le corps contre les cancers du poumon, du côlon et de l'utérus.

Petit bonus, ce légume est faible en calories et gorgé d’eau. Il a donc le double avantage de permettre d’hydrater l’organisme en amenant de l’eau jusqu’au cœur de nos cellules et de nous aider à nous débarrasser des toxines et des déchets. Pour résumer : Il hydrate et il nettoie.

La saison de l’asperge est relativement courte, profitez-en donc un maximum. Surtout que les façons de l’accommoder sont très nombreuses : En potage, nature ou servies avec une vinaigrette, une sauce chaude, dans une salade, un gratin, une tarte. Vous avez plus que le choix. Qu’elles soient vertes, blanches ou violettes, surtout ne vous privez pas. Le principe étant de vous faire plaisir en prenant soin de votre santé !

Quelques petites précautions à prendre : Eviter la cuisson trop longue, ce qui les rendrait amères. Et en cas de cystite ou d’infection urinaire, il est préférable de ne pas en consommer.

Je ne vous fixe pas rendez-vous à la semaine prochaine mais plutôt au mois de septembre pour plus de conseils au naturel.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square