Notre rubrique radio du 2 mars: Près de 40% des belges en carence profonde de vitamine D.

Aujourd’hui je vais vous parler de la vitamine D.

La fin de l’hiver approche et la météo belge fait que nous sommes nombreux à en manquer. En effet, au nord de Rome, la peau ne synthétise pas de vitamine D entre octobre et avril.

Au cœur de l’hiver, entre 30 et 40% de la population présente des taux de carence profonde. Et même au plus fort de l’été, seuls 20 à 25% des belges ont des taux suffisants de vitamine D dans le sang.

Mais la vitamine D, c’est quoi déjà ? C’est une hormone que sécrète l’organisme grâce aux rayons ultraviolets du soleil.

Et à quoi sert cette vitamine D me demanderez-vous ?

La vitamine D aide à fixer le calcium des os et donc à les rendre plus solides. Elle est donc primordiale lors de la croissance des enfants.

Elle protège également le système immunitaire et cardio-vasculaire. Elle permet un meilleur fonctionnement du cerveau, empêche la fonte musculaire et a une action sur les enzymes nécessaires à la digestion.

Un déficit de vitamine D entraîne de la fatigue, des douleurs musculaires, des réflexes modifiés. Certains scientifiques disent que le syndrome de dépression pourrait également y être lié.

Et malheureusement, à exposition comparable, à cause du vieillissement de la peau, les personnes de plus de 70 ans synthétisent 4 fois moins bien la vitamine D qu'une personne plus jeune. Ce qui ne simplifie pas les choses.

Quelle serait donc la solution ?

La première qui vient à l’esprit est bien entendu de s’exposer au soleil. L’idéal est de profiter du soleil 20 minutes par jour en période ensoleillée sans protection solaire. Vous éviterez donc les heures dangereuses entre 11h et 16h pour ne pas bruler votre peau.

Mais on en revient toujours au même problème, c’est-à-dire que le soleil peut-être assez timide chez nous et si en plus, vous travaillez en intérieur, il y a de fortes chances pour que votre stock de vitamine D accumulé pendant l’été soit déjà épuisé mi-octobre.

Une solution aurait pu être que cette vitamine est également présente dans certains aliments comme le hareng, le saumon, l’huile de foie de morue mais en faible quantité. Le problème est que la vitamine A présente en grande quantité dans ces poissons nuit à l'action de la vitamine D.

Alors quelle est la vraie solution ? Le vitamine D3 naturelle en prise régulière sous forme liquide ou de cachet. Si en plus, elle est combinée avec de la vitamine K2, elle fixera encore mieux le calcium sur les os.

Vous voilà donc armé pour faire le bon choix.

Je vous donne rdv à la semaine prochaine pour d’autres conseils au naturel.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square